ジャポニスム2018|Japonismes 2018

Chronique
24/04/2019

Message de l’Ambassadeur KITERA pour le
« Compte-rendu Japonismes 2018 »

Masato KITERA
Ambassadeur du Japon en France

 La saison culturelle « Japonismes 2018 : les âmes en résonance », commémorant le 160e anniversaires des relations diplomatiques entre le Japon et la France, arrive à son terme.
 Pendant huit mois, de juillet 2018 à février 2019, plus de cent manifestations en tant que programme officiel et plus de deux cents manifestations en tant que programme associé se sont tenues dans toute la France. Ces événements ont présenté toute la diversité de la culture japonaise, en allant du raffinement de l’archéologie de l’époque Jomon jusqu’aux dernières technologies dans le domaine de l’art.

 C’est la première fois qu’une manifestation réunissant autant d’événements autour du Japon est organisée en France.
L’exposition « teamLab : Au-delà des limites » à La Villette qui a débuté juste avant la cérémonie d’ouverture en juillet 2018 a attiré plus de 300 000 visiteurs. « Fukami », exposition vitrine de « Japonismes 2018 », présentant aussi bien des poteries de l’ère Jomon que de l’art contemporain, a attiré plus de 36 000 visiteurs malgré les vacances d’été. « Jakuchû, le Royaume coloré des êtres vivants » au Petit Palais a enregistré plus de 75 000 entrées en un mois seulement. Le gagaku impérial à la Philharmonie de Paris a fait salle comble avec 2 400 spectateurs. Au Jardin d’Acclimatation a eu lieu la manifestation « Vitalité des cultures locales et des Matsuri » rassemblant sur trois jours 60 000 personnes environ qui ont pu apprécier la culture traditionnelle des fêtes locales japonaises. L’événement « Ikebana – Art floral » qui a réuni des experts et des grands maîtres représentant les cinq différentes écoles d’ikebana a accueilli plus de 3 600 visiteurs en quatre jours, une première à la Maison de la culture du Japon.

 Il me serait impossible d’énumérer tous les autres succès rencontrés lors de ce « Japonismes 2018 » tant il y en a eu. Mais je peux vous confirmer que ce sont 1,9 millions de visiteurs qui se sont rendus aux manifestations du programme officiel et plus de 3 millions de visiteurs environ au total en incluant le Tandem Paris-Tokyo et les programmes associés.
 Ce succès nous le devons avant tout au public français, grand connaisseur et amateur de la culture japonaise. Je tiens donc à remercier chaleureusement les Françaises et les Français qui se sont déplacés en grand nombre pour se rendre aux différentes manifestations.

 Lors de la cérémonie d’ouverture à La Villette, en juillet 2018, le Ministre japonais des Affaires étrangères, Monsieur KONO, était aux côtés de la Ministre de la Culture à l’époque, Madame NYSSEN. Ils ont pu profiter ensemble de l’exposition « teamLab : Au-delà des limites ».
 Et en septembre, nous avons eu l’honneur d’avoir la visite officielle en France de son Altesse Impériale le Prince héritier Naruhito et qui fut reçu par le Président MACRON à Versailles où ils ont pu notamment assister à la pièce de Nô intitulée « YÛGEN, Nô x image en 3D » d’Amon MIYAMOTO. Le lendemain, son Altesse Impériale visitait l’exposition « Jakuchû, le Royaume coloré des êtres vivants », assistait au spectacle de kabuki « SHOCHIKU GRAND KABUKI » au théâtre Chaillot et enfin il a participé à la cérémonie de l’illumination de la Tour Eiffel aux couleurs de « Japonismes 2018 ».
 Nous avons eu également au mois d’octobre la visite en France du Premier Ministre ABE avec son épouse et ils ont visité l’exposition « Jômon – Naissance de l’art dans le Japon préhistorique » à la Maison de la culture du Japon à Paris.
 Toutes ces visites de personnalités en France en seulement 8 mois est quelque chose de vraiment exceptionnel. Grâce à « Japonismes 2018 : les âmes en résonance », je constate que la compréhension mutuelle entre nos deux pays a franchi une nouvelle étape et a permis de renforcer davantage nos liens d’amitié et de confiance.

 En tant qu’Ambassadeur du Japon en France, j’aime souvent dire que « ce sont les Français qui comprennent le mieux la culture japonaise et ce sont les Japonais qui comprennent le mieux la culture française » ! Je pense que « Japonismes 2018 » a permis aux Français de découvrir un nouveau visage du Japon. De la même façon que la culture japonaise et le japonisme du 19e siècle ont stimulé l’imagination des artistes en France au 19e siècle, je suis convaincu que « Japonismes 2018 » aura impressionné et marqué les Français.
 Grâce à cet événement, la relation entre le Japon et la France a atteint de nouveaux sommets. Le Japon accueille en 2019 la Coupe du Monde de Rugby, puis les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo en 2020, avant de donner le relais à la France respectivement en 2023 et 2024. A cette occasion, j’espère que de nombreux Français iront visiter le Japon et que les échanges entre les Français et les Japonais seront encore plus dynamiques.

 Pour conclure, j’aimerais remercier tous les acteurs de nos deux pays qui n’ont eu de cesse de travailler main dans la main pour la réussite de « Japonismes 2018 ». Je souhaite notamment remercier chaleureusement tous les musées, théâtres et salles de concert qui ont bien voulu accueillir des événements dans leur établissement, car ce sont eux les véritables acteurs de ce succès. Ce succès, nous le devons également à la précieuse coopération du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du Ministère de la Culture, de l’Institut français, de la région Ile de France et de la ville de Paris à qui je tiens à exprimer ma profonde reconnaissance.

Masato KITERA

 Masato KITERA est nommé Ambassadeur du Japon en France en Avril 2016.
 Né le 10 octobre 1952, M. Masato KITERA est entré au Ministère des Affaires étrangères japonais (MOFA) en 1976. En janvier 1991, il est nommé Directeur-adjoint principal de la direction de la Chine et de la Mongolie puis en 1993, Directeur de la Division de l'Aide financière non remboursable du Bureau de la Coopération Economique. En 1995, il devient Secrétaire particulier du Secrétaire général du Cabinet du Premier Ministre, puis est nommé Ministre à l'Ambassade du Japon en Thaïlande en 1997. En 2000, M. Masato KITERA est nommé Directeur du Service des Affaires financières au MOFA, puis devient Chercheur invité à l'IFRI à Paris. En Mars 2002, il est nommé Ministre à la Mission permanente du Japon pour les Organisations internationales à Genève. En 2005, il devient Directeur-général adjoint du Bureau des Affaires économiques au MOFA, puis en 2006, il assume les fonctions d'Ambassadeur en charge des Affaires des Nations-Unies au Bureau chargé de la Politique étrangère. Nommé Directeur-général des Affaires africaines puis Directeur général du Bureau de la Coopération internationale en 2008 et Ministre adjoint du MOFA en charge de l'Administration en 2010, M. KITERA devient Secrétaire général assistant du Cabinet du Premier Ministre en 2012, avant d’être nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon en République Populaire de Chine en novembre 2012