ジャポニスム2018|Japonismes 2018

Japonismes 2018 :
les âmes en résonance

L’année 2018 marquera le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France, ainsi que le 150e anniversaire du
début de l’ère Meiji lorsque le pays s’ouvrit à l’Occident.

Portée par les gouvernements français et japonais, Japonismes 2018, une riche saison culturelle nippone, est un petit bout de Japon qui prend ses quartiers à Paris, en Île-de-France et dans toute la France de juillet 2018 à février 2019.

Expositions, théâtre, concerts, cinéma, gastronomie, art de vivre, danse mais aussi sport soit plus de cinquante événements investiront les plus grandes institutions culturelles à Paris et en région : le Centre Pompidou, la Philharmonie de Paris, le musée des Arts Décoratifs, Chaillot Théâtre national de la Danse, la Grande halle de la Villette, la Maison de la culture du Japon à Paris, le Théâtre national de la Colline,
la Cinémathèque française, le Théâtre de la ville etc...

Toutes les facettes de la culture nippone seront dévoilées et immergeront le public dans cette civilisation fascinante.

Le titre de la manifestation : Japonismes 2018, fait d’ailleurs référence au premier engouement des artistes français pour cette culture, notamment chez les peintres, qui ont largement été influencés par les estampes japonaises au XIXe siècle.

Un siècle et demi après, cette grande saison culturelle permettra de renforcer les liens d’amitiés entre les deux peuples et mettra en valeur leur sensibilité commune : un intérêt profond pour une esthétique harmonieuse et un goût pour l’art de vivre.

Message

Shinzo ABE

Premier ministre du Japon

Shinzo ABE

 C’est un honneur et une très grande joie d’assister au lancement au mois de juillet, en France, de « Japonismes 2018 : les âmes en résonance » – la plus grande série de manifestations culturelles japonaises jamais organisée – à l’occasion du 160ème anniversaire des relations nippo-françaises. Durant huit mois, cette vaste opération présentera de manière exhaustive le meilleur de la culture japonaise sur l’ensemble du territoire français, à commencer par Paris, capitale mondiale de l’art. Pour le gouvernement japonais, cette activité de promotion culturelle d’une envergure sans précédent constitue un projet phare qui fait de la « culture » un nouveau pilier de sa diplomatie.

 La France peut être fière de ses arts et de sa culture qui n’ont pas leur pareil dans le monde. Claude Monet, Auguste Rodin ou Victor Hugo continuent de fasciner les Japonais. De même, notre pays possède une culture riche et variée, produit d’un héritage ancien, que nous souhaitons partager avec les Français. La tenue de « Japonismes 2018 », qui fera rayonner notre culture dans la France entière, depuis l’art préhistorique de l’ère Jômon jusqu’à celui du Japon moderne maniant avec habileté les dernières technologies, s’inscrit dans cette volonté.

 L’exposition FUKAMI, une plongée dans l’esthétique japonaise, qui donnera le coup d’envoi en juillet, sera l’occasion de découvrir le sens esthétique japonais avec une perspective nouvelle. Imaginée par Masahiko Tsugawa, initiateur de « Japonismes 2018 », cette exposition révèlera de façon tout à fait originale toutes les facettes de l’esthétique nippone, des poteries de Jômon aux productions contemporaines. A l’automne, le public aura le privilège de découvrir les chefs-d’œuvre du peintre Itô Jakuchû, qui connaît récemment un regain d’intérêt chez les Japonais. Jakuchû, le Royaume coloré des êtres vivants sera la plus grande exposition de l’artiste en Europe. Toujours en automne, Nakamura Shidô et Nakamura Shichinosuke, étoiles de la nouvelle génération d’acteurs de kabuki, présenteront pour la première fois à Paris le Shôchiku Grand Kabuki. Les spectateurs pourront apprécier deux pièces emblématiques de cet art théâtral japonais : Kasane, œuvre d’une beauté stylistique incomparable, mettant en scène une intrigue amoureuse à l’issue tragique, et Narukami, un drame héroïque du style aragoto, faisant partie des Kabuki Jûhachiban, ou les Dix-huit plus grandes pièces de kabuki. D’autres événements de « Japonismes 2018 » feront s’émerveiller les Français, déjà fins connaisseurs de nos traditions culturelles et culinaires, devant la diversité régionale des matsuri – fêtes folkloriques japonaises – et la richesse gastronomique nippone, à commencer par ses sakés et ses thés.

 Le XIXème siècle français s’est passionné pour la culture japonaise qui stimula la créativité de ses artistes, comme en témoigne le japonisme d’un Vincent van Gogh ou d’un Claude Monet, inspirés par les estampes de Hokusai, tout comme Claude Debussy qui composa La Mer sous son influence. Les âmes des Français et des Japonais résonnent ensemble à merveille.

 Je suis persuadé que de nombreux Japonais se rendront en France cette année pour y voir rayonner leur culture. De la même manière, nous espérons accueillir tous les Français à qui « Japonismes 2018 » aura donné l’envie de découvrir notre pays. Je souhaite que cette initiative fasse vibrer le cœur des Français et des Japonais du XXIème siècle et qu’elle donne un nouvel élan à la créativité culturelle et aux échanges entre nos deux peuples.

 Enfin, je tiens à saluer et à remercier toutes celles et ceux qui ont rendu le projet « Japonismes 2018 » possible. Cette coopération culturelle renforcera non seulement la relation entre nos deux pays mais enrichira aussi le partenariat d’avenir entre le Japon et l’Europe. Je souhaite de tout mon cœur que la résonance de nos deux sensibilités trouve un écho dans le monde entier.

Emmanuel MACRON

Président de la République française

Emmanuel MACRON

 C’est une grande satisfaction et un immense honneur pour la France d’accueillir Japonismes 2018, la plus importante série de manifestations culturelles japonaises jamais organisée hors des frontières du Japon. Il s’agit d’un événement majeur entre nos deux pays, reflet de notre longue histoire d’amitié, de la fascination réciproque entre nos peuples, de l’ambition qui est la nôtre de renouveler notre dialogue pour le porter à la hauteur des enjeux de notre temps.

 2018 est une année hautement symbolique. Elle marque le 150ème anniversaire du début de l’ère Meiji, moment où le Japon, s’engageant sur la voie de la modernité, s’ouvre à l’Occident. Elle est également l’année du 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre nos deux pays. Enfin, nous célébrons, au cours de cette année 2018, le 150ème anniversaire de la naissance de Paul Claudel, qui fut au 20ème siècle un grand ambassadeur de France au Japon et contribua si puissamment à l’admiration que se vouent nos deux nations.

 Autant d’événements qui permirent la rencontre entre le Japon et l’Occident et contribuèrent au mouvement du japonisme, cet engouement pour tout ce qui est japonais, qui marqua le 19ème siècle. Autant de raisons de célébrer aujourd’hui nos relations bilatérales autour de ce mouvement que le Japon a choisi de revisiter près d’un siècle et demi plus tard.

 Le Japon possède une culture artistique dont le rayonnement est planétaire. Il a marqué les avant-gardes françaises les plus célèbres et aujourd’hui, alors que nos sociétés se sont profondément transformées, ses créateurs suscitent l’enthousiasme des nouvelles générations. Le public et les artistes français, habités par une constante quête de nouveauté, regardent le Japon contemporain comme une source continue d’inspiration et d’innovation.

 La programmation de Japonismes 2018 est ainsi le produit de ces allers-retours entre nos deux pays. Du théâtre Kabuki aux peintures de Léonard Foujita, en passant par la danse Sambasô et l’architecture de Tadao Ando, toute la richesse de la création japonaise sera représentée dans les lieux culturels français les plus prestigieux. La France a eu à coeur d’accompagner le Japon dans cette aventure qu’est Japonismes 2018 et de partager l’excellence de son savoir-faire afin de garantir le succès de cette manifestation. Je tiens à remercier ici tous les établissements culturels qui ont ouvert leurs portes, à Paris et en région, pour partager avec le public français la richesse et la diversité de la scène artistique japonaise.

 Cette coopération prouve la force et le dynamisme de nos relations bilatérales, et je formule le voeu que nos efforts portent leurs fruits bien au-delà de Japonismes 2018, nous permettant de développer des relations d’amitié renouvelées pour, au moins, les 160 années à venir.

Programme officiel et programme associé Japonismes 2018

 En complément du programme officiel, porté par les gouvernements français et japonais, Japonismes 2018 ouvre ses horizons aux partenaires civils qui adhèrent à ses objectifs par la mise en place d’un programme associé.
 Les organismes agréés pourront utiliser le logo Japonismes 2018 pour leurs projets culturels. Les projets seront par la suite listés sur le site officiel de Japonismes 2018, bénéficiant ainsi d’une visibilité médiatique à l’échelle internationale. Les porteurs de projets sur le Japon et organisés en France conformément aux objectifs de Japonismes 2018 devront soumettre leur candidature auprès du Bureau pour Japonismes 2018 pour obtenir le statut de programme associé.


Euronews
Japonismes 2018 : les âmes en résonance
Japonismes 2018 : Les arts visuels du Japon s'installent à Paris